Pop pop boat

Pop pop boat

[random], 2018,
pop pop boat, eau, gravier multicolore, moule à savarin, cône de sucre, goudron bitumineux.
28 x 30 x 28 cm
Production Les Tanneries
Photo : Tadzio

L’étage des chefs de la 20th Century Fox (…). Pour eux il allait en outre de soi qu’on traînerait une maquette de plastique sur un décor de collines, dans un jardin botanique du coin, ou pourquoi pas à San Diego, où on trouve des serres restituant de « bonnes » conditions tropicales ; j’ai alors demandé ce qu’étaient de mauvaises conditions tropicales, puis ajouté qu’il était inutile de discuter : il faut un vrai bateau à vapeur gravissant une vraie montagne, non par amour du réalisme, mais par refus du style « opérette ». Après quoi les politesses que nous avons échangées se sont recouvertes d’une fine couche de givre.

Conquête de l’inutile, Werner Herzog, Agnès B / Potemkine / capprici, 2009

Enfant j’ai pris conscience de la couleur et de ses changements en peinturlurant un préfabriqué rouillé de la Royal Air Force. Mon père avait installé un canot pneumatique jaune vif sur le gazon, il l’avait rempli avec le tuyau d’arrosage et lorsque nous avions fini de travailler, nous allions nager dans l’eau dorée. Depuis cette époque, j’ai toujours associé l’eau à la couleur jaune et, lorsque j’étais adolescent, j’éprouvais même des difficultés à peindre les reflets.

Chroma, Derek Jarman, éditions de l’éclat, 2003